(0 Article)

Une méthode pour évaluer les projets d'innovation

Séminaire / Formation - Une méthode pour évaluer les projets d'innovation
Séminaire / Formation

Par : Ecole de Paris du Management

Date : 2010

Location : France / Paris

PDF 14p
Description :

Le séminaire avait pour sujet l'évaluation de l'innovation. Comment savoir si elle justifie de mettre en œuvre les moyens d'exploration et de développement nécessaires ?

Mots clés :

innovation, technologie, méthode MIM, entreprise, brevet, portefeuille de brevet, recherche, innovation ouverte, Thales Air Defence, Crédit Agricole, matrice mim,

Mots clés dans les documents :

innovation ,paris ,projet ,niveau ,marché ,projets ,outil ,management ,crédit ,offre ,agricole ,école ,critères ,évaluer ,innovations

Comment évaluer une innovation ? Comment savoir si elle justifie de mettre en œuvre les moyens d'exploration et de développement nécessaires ? Bernard Monnier a développé la méthode MIM©, qui permet de mesurer le potentiel d'une offre technologique ou de service, d'évaluer la capacité d'innovation d'une entreprise ou encore de valoriser les travaux de recherche et le portefeuille de brevets. Cette méthode peut s'appliquer dans les services, à des innovations n'ayant pas, ou peu, de lien avec la recherche. Les orateurs expliqueront comment ils l'ont utilisée pour évaluer les idées innovantes émergeant au sein des Caisses Régionales du Crédit Agricole, afin de leur apporter un soutien fédéral, mais aussi de définir un plan d'incubation adapté. La méthode incite à anticiper les actions indispensables au succès d'une innovation sur le marché, et favorise le travail en équipe-projet rassemblant toutes les compétences clefs dans un contexte d'innovation ouverte.

 

A propos des intervenants:

Bernard MONNIER

Ingénieur électronicien de formation, il a travaillé plus de vingt ans dans le domaine de la R&D ; il a changé de carrière en 2004 à l'issu d'un MBA ; il est responsable des achats à Thales Research & Technology, Centre de recherche du groupe Thales à Palaiseau ; il est l'auteur de quinze publications internationales dans les domaines business, achats et Supply Chain sur la méthode MIM ; il intervient dans plusieurs écoles de commerce et d'ingénieurs ; il est membre du comité de direction Île-de-France du CDAF (Compagnie des dirigeants et acheteurs en France) et participe aux réunions de travail sur la normalisation de l'Innovation à l'AFNOR au niveau français et au CEN (Comité européen de normalisation) au niveau européen.

 

Alain BELLAICHE 

Ingénieur en électricité de formation, a vingt ans d'expérience en conception et direction de grands projets informatiques, essentiellement dans le domaine bancaire ; dans le cadre de ses fonctions à la Fédération Nationale du Crédit Agricole, entre 2000 et 2008, il a animé les réflexions sur les apports de l'Internet dans la relation client et impulsé les démarches d'innovations collaboratives ; il est depuis 2009 directeur sécurité et continuité d'activité à Crédit Agricole SA.

 

Bertrand SCACHE

Centralien, il a une double expérience de vingt années en innovation et en management des systèmes d'information ; associé de Aérial, où il a en charge le développement de l'offre en management de l'innovation, il a construit son expertise au sein de Thales, L'Oréal et Danone, dans des fonctions de management international en R&D.

Intervention de Bernard MONNIER, Alain BELLAICHE et Bertrand SCACHE
suivi de la session de Questions/Réponses.

 

Le rapport inclut un compte-rendu des interventions ainsi qu’une session de Questions/Réponses.

Compte rendu du séminaire: Une méthode pour évaluer les projets d'innovation

Description Organization : Le rapport inclut un compte-rendu des interventions ainsi qu’une session de Questions/Réponses.

Product Type : Conference Summary

Auteur : Élisabeth BOURGUINAT

PDF 14p

Langues : Français

Organisateur : Ecole de Paris du Management

L'École de Paris du management, créée en 1993, est une institution unique en son genre, dans laquelle chercheurs et praticiens dialoguent selon des modalités assurant l'ouverture des débats et la qualité orale et écrite des travaux. Si ces échanges sont dégagés de préoccupations de court terme, cette démarche répond à un enjeu de long terme : faire évoluer les perceptions des acteurs, des chercheurs et de l'opinion publique en ce qui concerne la conduite des affaires privées et publiques.